previous arrow
next arrow
Slider

"Pwani !"

Ce cri de joie lancé par le pécheur  mozambien qui résiste à la tentation de la ville et s'efforce de rester libre, bien que misérable, désigne en swahili, la cote, la frontière, le rivage.

Pwani résonne, pour moi, comme une allégorie entre la frontière incertaine, variante et floue qu'est le rivage entre terre et mer et l'exacte position du photographe qui tente de retranscrire son émotion avec une image.

Comme le dormeur qui s’éveille et ne sait pas durant un instant ce qui appartient au rêve ou à la réalité, la photographie campe sur cette frange incertaine entre une pseudo réalité objective et l'imaginaire, le rêve, l'intime du photographe.

De là à écrire qu’une photographie est un rivage entre le rêve et la réalité... il n'y avait qu'un pas.

Faites en quelques-uns dans une partie de mon univers.

<Galeries>